La dignité, des coquelicots et de jolis flacons...

Publié le par Damien

Entendu ce matin sur France Info : "mieux vaut rester digne chez soi qu'aller faire la plonge dans une pizzeria"...malheureusement je n'ai pas saisi le contexte dans lequel l'interviewé prononçait ces mots mais peu importe. Ce genre de déclaration me fait hurler. Où l'être humain perd sa dignité en travaillant ? J'ai moi-même débuté la restauration à la plonge et c'est là que tout à commencer pour moi. Si quelqu'un peut m'expliquer dans quel contexte ceci a été dit, je suis preneur.




Visite aux Domaine Coquelicot à Bergerac avant hier. Un joli rosé de merlot avec 3 gr de résiduel, deux cuvée en rouge, la plus intéressante (Bergerac Lila) s'est fait remarquer par la RVF ce moi-ci. Une belle fraicheur, un élevage soigné, mais j'espère que ce jeune vigneron aura un millésime 2008 lui permettant d'apporter un peu plus de matière à cette cuvée (c'est tout de même mal barré cette année). Cela fait du bien de retrouver de la fraicheur dans ces vins de Bergerac, du fruit, tout en gardant une certaine élégance. Un vigneron à suivre.

J'allais oublier : le vigneron m'a fait déguster un truc de dingue (je ne sais pas si je peux en parler mais c'est pas grave, ça me démange), un merlot récolté en novembre, pressé et vinifié en barrique, élevage oxydatif. Présenté comme ça, c'est surprenant. Couleur cuivre orangé, et quel nez !!! De l'orange amer que l'on retrouve en bouche, une longueur époustouflante, j'espère que ce vin finira bien son élevage parce que je n'ai jamais bu un truc pareil. On va travailler avec le patissier sur un dessert autour de l'orange afin de vendre cette curiosité une fois qu'elle sera commercialisée.



Dégustation diverses et variées :

Domaine Alphonse Mellot Edmond 2005 : je ne me lasse pas de cette cuvée...quel grain et quel longueur ! Bu sur une bouillabaisse de homard et de langoustine...passons...

La Chablisienne Côte de Lechet 1er cru 2005 : j'ai souvent lu des choses négatives sur cette cave coopérative mais il faut tout de même reconnaitre le rapport qualité prix de ces vins. Ce Lechet est élégant, crayeux, fin et l'acidité est tout en retenu. J'aime. Egalement ouvert il y a quelques jours le Grand cru Bougros 2005 qui ne se livre pas encore. Sur le fruit acidulé, orange-citron, tout est encore bien confus dans ce vin. Jen'y touche plus jusqu'à l'année prochaine.

Cht Clerc Millon Pauillac 2004 : après deux heures de carafe, un nez sur le gibier avec tout de même un fruit bien présent. Mais c'est un peu cher quand même. A boire dans deux ans.

Cht St Pierre St Julien 2001 : arômes tertiaires bien présent mais manque de volume en bouche. Pas désagréable, mais j'en attend toujours plus de cette propriété.

Maydie 2006 : vin de liqueur d'Aydie, cerise, amande, servi sur un mille feuille chocolat-speculos-cerise et crème vanillée. Un régal.

Domaine Reverdy Sancerre rouge 2006 : toujours (trop) jeune mais servi à 14-15°, une gourmandise. Attendre au moins une année supplémentaire.

Cht Le Payral La petite fugue Bergerac sec 2005 : assemblage incluant du sauvignon gris, assez rare en bergeracois, servi sur une crème brulée au foie gras et émulsion aux cèpes...cela devient un classique...délicieux.

Je me suis amusé à faire une dégustation comparative entre Cht La Colline et Cht Jonc Blanc ( les deux en Bergerac, l'un sur Thénac, proche de Saussignac, le second sur Vélines, entre St Foy et Castillon), mes deux coup de coeur du moment. L'élevage de ces deux vins est certes totalement différent, mais quel plaisir ! Ces deux vins sont aujourd'hui, à mon humble avis, les meilleurs rapport qualité/prix du bergeracois.

ça fait du bien de reprendre le rythme... à bientôt !

Message perso à Antoine : je sais que tu travailles beaucoup et que tes vacances au Portugal entre mecs t'ont énormément fatigué, mais soit tu ne te souviens pas du mot de passe pour accéder au blog, soit tu es véritablement un .... non je le dirais pas. Allez, fais un effort, post nous de temps en temps tes dégusts...

Publié dans Etats d'âmes

Commenter cet article

Dam 06/06/2008 00:43

tant que j'y pense : j'ai trouvé des VT en Gewurzt de Deiss 2001 à 20 € chez Métro... je me serais bien jeté dessus mais je ne sais pas depuis combien de temps ces bouteilles sont debout sous les éclairages...dommage. Quand est-ce que ce type de magasin va respecter les quelques merveilles qu'ils possèdent ???