Dégustations bergeracoises :Tirecul Lagravière et Joncal

Publié le par damien


Dégustation de la gamme des vins du Château Tirecul Lagravière (Monbazillac)

Marguerite 2007 (vdp périgord) : à dominante muscadelle, charnue, puissante avec un joli grain. J'aurais aimé une plus grande fraicheur.

Mademoiselle 2007 (vdp périgord) : 100% muscadelle, floral et muscaté, plus tendu que la cuvée précédente avec encore plus de gras et de matière. C'est très bien fait mais ce n'est pas ma tasse de thé. Il faut pour tout le monde.

Les Pins 2005 (Monbazillac) : Sémillon et muscadelle, pamplemousse confit en bouche, un bel équilibre avec une concentration bien maitrisée. Très joli vin.

Cht Tirecul Lagravière 2003 (Monbazillac) : après avoir dégusté ces cuvées en liquoreux, je comprend mieux la réputation de ce domaine. Une concentration impressionante sans tomber dans la caricature. Pas de lourdeur, mais un léger manque de fraicheur dû, à mon avis, au millésime.

Dégustation des vins du Château Joncal (Bergerac)

Alpha de Joncal 2004 (Bergerac sec) : 60% semillon, le reste en muscadelle et sauvignon gris à parts égales. Un nez floral très élégant, annonçant une belle matière. Bouche enjoleuse, avec un boisé tout en retenu. Là encore on ne tombe pas dans la caricature. C'est un bon vin, mais je trouve que de nombreux vignerons bergeracois partent dans le même style de vin dans leur cuvée haut de gamme en blanc. A boire.

Mirage de Joncal 2005 (Côtes de bergerac rouge) : nez complexe sur le fruit noir, bouche tendre et encore une fois très élégante. Je suis sincèrement surpris par le niveau de cette cuvée. La fraicheur est là, l'équilibre aussi. Un boisé habile et domestiqué. La fraicheur de cette cuvée permet de la boire aujourd'hui afin de profiter de toute sa puissance. Mais je suis curieux de le déguster dans deux ou trois ans.

Mystere de Joncal 2005 (Bergerac rouge) : un flacon ressemblant à l'ancienne bouteille de Talbot. Un habillage noir et orange fluo... Un nez sur le lierre et la violette, un ensemble assez classique mais il y a réellement quelque chose de plus dans cette cuvée que je n'ai pas su bien identifier. Il me tarde de rencontrer M. Tatard, propriétaire de Joncal afin de comprendre cette cuvée. A suivre.


Pour finir cette note : si tu es caviste ou sommelier confirmé, jeune, beau ; ) (ou belle, pas de ségrégation), tu habites au Pays Basque ou tu peux t'y installer, fou amoureux du vin et évidemment très motivé... contact nous rapidement sur ce mail : avda64@gmail.com . Merci. Plus d'info par la suite.

Publié dans Sud Ouest

Commenter cet article