D'ici et d'ailleurs...

Publié le par antoine et damien

Petite dégustation du soir :

Condrieu 2006 Les terrasses du Palat de François Villard : un viognier classique sans exubérance, superbe finesse, un fruité traditionel sur la pèche et l'abricot, à patienter encore au moins deux ans.

Bergerac sec 2006 Grand Vin Les Verdots de david Fourtout : robe doré soutenu, nez floral, attaque puissante, franche, l'ensemble est très volumineux, la fraicheur en bouche est agréable, équilibrant l'ensemble, l'élevage est toujours présent sur la finale mais rien d'écoeurant.

Pécharmant 2003 Les Chemins d'Orient de Régis Lansade et Robert Saleon Terras : l'alliance de la concentration et de l'élégance. Il est très rare de trouver cette finesse en bergeracois tout en gardant la présence du terroir de Pécharmant.

St Emilion Grand cru 2001 Cht Monbousquet : le nez est marqué par l'élevage, la bouche est marqué par l'élevage, la carafe aussi, l'évier aussi... j'exagère certes un peu... mais quelle puissance ! ouf, la finale nous laisse toute la palette aromatique d'une belle barrique neuve. Que va devenir ce vin quand le boisé s'estompera ?

Cote Rotie 2005 Le Galet Blanc de François Villard : nez moyennement puissant, je reste encore réservé sur ce vin. Il ne se révèle pas ou très peu. Mais je deviens fan du style des vins de Villard, de la matière avec une élégance folle. D'une concentration moyenne, la bouche réglissée est enjoleuse, le vin n'est pas du tout marqué par l'élevage, à patienter bien sur au moins cinq belles années....et encore...

J'ai enfin reçu mes Clos Rougeard ainsi que mes Coteaux de noiré 2005 d'Alliet...va y avoir du sport...

Commenter cet article