Empoisonneurs de vin...

Publié le par antoine et damien

L'article de Siné Hebdo du Mercredi 22 Octobre 2008 :

" Ne traitez surtout pas un amateur de vins d'"œnologue" : il vous cassera la gueule ! C'est la pire insulte qu'on puisse lui faire.
Bien qu'ils soient nouveaux venus dans les vignobles, les œnologues ont pris le pouvoir en une génération seulement. Comme les chimistes-industriels sont en train de ruiner la vraie cuisine gastronomique, les œnologues ont déjà détruit toutes les traditions viticoles peaufinées par deux mille ans d'usages loyaux et constants. L'œnologue est l'avatar de l'industrie chimique. Il est à la vinification ce que les désherbants, pesticides et insecticides sont à la culture de la vigne. C'est lui qui levure, sucre, tanise, acidifie, colore, aromatise, pasteurise, stérilise, filtre, barrique, etc...
J'arrête l'énumération, il faudrait tout un SinéHebdo...voilà pourquoi vous ne trouvez que des vins formatés, hygiéniques, admnistrativement propres, qui se ressemblent tous d'où qu'ils proviennent.
Les œnologues conseillent les fabricants de vins, et les buveurs paient les pots cassés à coups de migraines, de crises de foies, d'asthmes, etc. Alors qu'ils sont censés être infirmiers du vin, pourquoi nous empoisonnent-ils ?
A cause de la mondialisation ! Les capitalistes - libéraux - mondiaux dictent et modèlent le commerce du vin. Ils veulent des vins gonflés, simples, stables et aseptisés qui ne déconcertent pas leurs palais de puceaux du goût et, surtout, qui sont duplicables par eux-même, partout dans le monde. Le suivisme, la bêtise et la fainéantise des paysans français ont fait le reste.
Si, comme le rêvent tous les oenophiles, on faisait disparaitre tous les œnologues pendant une année de vinification, on retrouverait comme autrefois des vins piqués, soit, mais aussi de vrais bons vins qui ressemblent à leur terroir d'origine.
Il faut interdire aux enfants de vignerons de faire des études d'œnologie ! Un qui n'en a jamais eu besoin, avec sa science de druide gaulois, c'est Pierre Overnoy, le vieux prophète sur sa montagne de Pupillin."

Piquet-Boison

ouf...

Soit c'est un "journaliste" qui a tenté de rédiger les propos d'un vigneron frustré finissant son quinzième verre de fine à la fin d'une journée de remontage, soit c'est simplement un ramassis de bêtises d'une personne qui ne connait rien du monde du vin et qui veut taper sur tout ce qui bouge afin de faire marrer je ne sais qui. Personnellement ça ne me fait pas rire, mais alors pas du tout. Je trouve même grave qu'on laisse écrire des stupidités pareils.
Et dire que j'ai perdu vingt minutes à recopier ce texte... mais c'était dans l'idée de vous faire partager mon coup de grisou du matin.


J'ai déjà rencontrer des vignerons dénonçant le style de vin produit par tel ou tel œnologue, mais dénoncer de cette manière une profession toute entière et accuser de formatage d'esprit, l'ensemble de la filière de formation des métiers du vin, ça m'indigne profondemment.
Pour me remonter le moral, j'ai bu ce midi un Chemin d'Orient 2005, en Pécharmant, produit par Régis Landade, oenologue respectable...


  Pour finir, la "fainéantise de paysan français" de ma famille vous emmerde, Monsieur Piquet-Boisson.


Damien AUTHIER

Publié dans Etats d'âmes

Commenter cet article

camille 05/11/2008 17:11

Bonjour,je voulais attirer votre attention sur le site d'un caviste qui fait ses débuts sur internet: http://www.cavesduroy.frDepuis plus de 20 ans Jean Luc Tucoulat choisit avec exigence des produits qualitatifs et à des prix intéressants. Caviste indépendant il démarre aujourd'hui une activité on line et je vous conseille de faire un tour sur ce site...

antoine et damien 12/11/2008 18:26


c'est bizarre de faire de la pub en commentaire d'un post titré "empoisonneur de vin"...