Corne et Lie (de vin)...

Publié le par antoine et damien

...ou comment faire des jeux de mots à deux balles quand on n'a pas d'idée de titre.

Dégustation du château Cornelie Haut Médoc

Millésime 2005 : un premier nez puissant sur le fruit rouge réglissé, légèrement confit, attaque franche, bouche onctueuse avec une matière bien maîtrisé, sans aucune exubérance. Jolie fraicheur en fin de bouche. Un vin charmeur, sans artifice, qui me convient très bien...enfin, je ne connait pas encore le prix...

Millésime 2006 : un nez plus frais, sur le petit fruit, griotte et surtout cassis, un léger cuiré, ensemble plus végétal et vif, astringence en fin de bouche, dû à son très jeune âge. A patienter vraiment deux ans. Au moins.

 

Ces deux vins ont ce petit quelque chose en plus, une sorte de netteté, de franchise plaisante. A suivre...

Périgourdin, périgourdine, notez sur votre agenda l'après midi du 20 décembre où le vigneron du Château Cornélie présentera ses vins dans les salons de l'Orangerie, dégustation, discussion, débat, tout ceci s'annonce bien sympathique. Pour plus de renseignement, veuillez contacter Stéphane Villette par mail stephane.villette@gmail.com

 

A part ça, vivement le 28 novembre où une cinquantaine de privilégiés vont déguster une verticale comparée de deux vins : Les Chemins d'Orient (Pécharmant) et Moulin des Dames (Bergerac)  en présence des vignerons. Je ne vous en dit pas plus, la soirée est  complète... Un repas sur le thème de l'automne sera servie avec un accord mets et vin travaillé autour des vins de Régis Lansade et Luc de Conti. Une excellente soirée en perspective.

 

Pour finir, nous préparons avec passion le Concours Ragueneau qui nous demande cette année de préparer une amuse bouche autour du foie gras et un plat autour de l'esturgeon, le tout avec de la truffe... je me contente de faire l'accord mets et vin, commenté. Je vous en parlerai un peu plus dans les jours à venir.

Commenter cet article