à Biarritz ou à Agen...

Publié le par Damien

Les congés d'un sommelier sont rarement ceux de son palais...

Un Trotanoy 2000 (Pomerol) restera la grande bouteille de ce mois, l'équilibre parfait entre concentration et élégance. Du grand art. Je retiendrais également les Vieilles vignes 2001 du Domaine de la Janasse (Chateauneuf du pape), encore stricte et ferme, à attendre deux ans; La Barbarine 2006 d'Yves Gangloff (Côte rotie), friande mais à patienter 3 ans au minimum; Jacquesson 2000 (Champagne), pas au niveau encore du 96, mais très prometteur, franc et intense, un champagne de belle classe; Blonde des seigneurs 2003 de Vernay (Cote rotie) remarquable, magnifique équilibre et quelle profondeur ! et dire que je ne lui achète que du blanc depuis deux ans... ; tout ceci dégusté sur les chulet' de la Tantina de Burgos à Biarritz.... mon dieu que la vie parfois est dure...

Quelques jours plus tard, une belle journée à Agen, invité à l'Auberge Le Prieuré (Moirax), nous commençons avec un vouvray sec 2007 de Foureau (Clos Naudin) qui me réconcilie avec ce cru, suite à un 2006 plus que douteux (enfin avec du résiduel, quoi...). Un Chassagne Montrachet 1er Cru de Hubert Lamy (1er cru les Macherelles blanc) 2007 suit dans nos verres avec justesse. Sans extravagance, ce Chassagne est net et pur. J'avais été honnetement déçu par ce flacon,dégusté l'an dernier, mais en dégustation brute, pas à table. Il faut reconnaitre que le vin fut un remarquable compagnon sur la cuisine de Benjamin Toursel, jeune chef plein de vie et attachant. Ensuite, defferlante de vin rouge : Morgon Côte de Py 2007 de Foillard, une surprise de taille pour moi, un gamay comme je les vénère; Chassagne Montrachet La Goujonne 2006 d'Hubert Lamy, je me demande si je ne préfére pas les rouges aux blancs chez ce producteurs... On continue avec un très bon Clos Bacquey 2001 d'Elian da Ros, un Gevrey Chambertin Vieilles vignes 2006 de Gentet Pansiot evidemment trop jeune, mais déjà bien gourmand... J'allais oublié un Vino di Gio blanc 2006 du Clos St Vincent (AOC Bellet), bon mais franchement hors de prix, un Ruminant des vignes 2002 du vignobles d'Andiran, sur l'oxydatif, la pomme blette, excellent sur un bleu de Termignon, un Argiles 2007 de la Rectorie gras et suave mais gardant tout de même une agréable fraicheur. Et pour finir, enfin, un armagnac 1983 de Darroze (domaine de Selié je crois) et un cognac Dudognon, réserve des Ancètres. Ouf !!!

Publié dans Bonnes adresses

Commenter cet article